• Bisse du Trient - Col de la Forclaz (Suisse)

    QUAND L'EAU RACONTE UNE HISTOIRE .....

    Bisse du Trient - Col de la Forclaz (Suisse)Durée : 2 heures aller-retour mais prévoir 1/2 journée (encore plus joli le matin)

    Itinéraire : haut du col de la Forclaz - Glacier du Trient
    Difficulté : très facile
    Le bon âge : dès 4 ans (chemin possible avec poussette tout terrain)

    Mention :   La tête de Lindaret - Col de Bassachaux à Châtel La tête de Lindaret - Col de Bassachaux à Châtel La tête de Lindaret - Col de Bassachaux à Châtel  Infos : Sentier pedestre Chien autoriséParkingRestaurant - Selon la saison

     

    Promenade au frais même par grosse chaleur. 

    Le bisse qu'est-ce que c'est ? : un système de canaux artificiels permettant d'acheminer les eaux du glacier vers les cultures et les près de la vallée et ainsi en assurer l'irrigation. Celui du Trient, long de 4 kms, est le fil rouge de cette coquette randonnée qui trouve son point d'orgue au pied du glacier du même nom. La balade est d'une grande facilité, on y découvre l'eau dans tous ses états, des paysages de toute beauté et chemin faisant, chacun s'amuse à faire connaissance avec ce merveilleux et passionnant patrimoine qu'est le bisse.

     

    Charlotte la marmotte

    A noter, en juin 2015, a été inauguré le nouveau parcours de "Charlotte la marmotte" sur le sentier du bisse. 

     

     

     

     

    INFOS PRATIQUES

    • Départ : haut du col de la Forclaz, juste derrière la boutique (bazar et souvenirs), face à l'hôtel-restaurant. Suivre la signalisation "Bisse de Trient" - "Chalet du glacier" - 50mn.
    • Distance : 7,5 kms aller - retour
    • Altitude : 1527 m à 1624 m
    • Dénivelé : 384 m de dénivelé positif mais tout l'itinéraire est quasiment plat, sauf vers le glacier.
    • Saison : du 1er juin au 15 septembre (période pendant laquelle le bisse est en eau)

    • Poussette : possible avec une tout terrain mais il faudra la porter sur les 300 derniers mètres et la mettre de côté si vous voulez avancer un peu plus loin vers le pied du glacier.

    • Restauration : le pique-nique est évidemment le bienvenu sur ce genre de balade mais sachez qu'une "Buvette" offrant snacks, glaces et petite restauration se trouve au point d'arrivée.

    • Prévoir un petit polaire, la promenade étant agréablement ombragée et quand même en altitude.

     


    ACCES

    En passant par la douane de Saint-Gingolph, si vous venez depuis le Chablais français, rouler en direction de Villeneuve, puis prendre l'autoroute direction "Bern/Grand Saint-Bernard" (!! l'achat de la vignette autoroute suisse est obligatoire à la douane Chf. 40.--, vignette annuelle). Sortir à Martigny puis suivre la direction de "Chamonix /La Forclaz". La route vous emmène sur un col surplombant la cité de Martigny et ses vignobles. Elle monte sur une inclinaison importante mais sans trop de lacets. Après le "point de vue" sur la vallée du Rhône et le virage en épingle à cheveux sur lequel il est situé, il ne vous restera que quelques kilomètres à parcourir avant d'arriver sur le haut du col.

    Une grande aire de stationnement (gratuite, sans limitation de temps), se trouve sur la gauche. Vous rejoignez le sentier de départ à pied, une centaine de mètres plus loin.

    Compter un temps de route d'environ 40 minutes depuis la douane de Saint-Gingolph.

     Bisse du Trient - Col de la Forclaz (Suisse)

     

    LA RANDONNEE

    Je ne vais pas ici vous décrire l'itinéraire à suivre car le bisse fait tout le travail, il sert de guide, son tracé est le seul chemin, vous ne risquez donc pas de vous perdre !

    En revanche, pour intéresser les enfants au cours du trajet, quelques informations avant le départ ne sont pas inutiles.

    Un peu d'histoire.... :

    Il faut savoir que les bisses ne sont pas une histoire récente, ils existaient déjà au XIIIème siècle. Celui du Trient a été construit au XIXème pour acheminer les blocs de glace en gare de Martigny depuis laquelle ils étaient expédiés vers la France. Ce commerce, abandonné fin 1800, a laissé le bisse aux mains des agriculteurs qui, se réunissant en "consortage valaisan", ont détourné le bisse de sa première vocation (l'exploitation de la glace) pour le transformer en bisse d'irrigation vers la Combe de Martigny.

    Puis, dans les années 70, le système est délaissé au profit des nouvelles techniques d'arrosages moins contraignantes et jugées plus modernes. Mais comme souvent, le temps joue en faveur des techniques anciennes qui au final offrent plus d'ingéniosité tant en terme d'écologie que d'un point de vue qualitatif. C'est ainsi que le bisse du Trient fit l'objet d'une mobilisation de la commune, de la Loterie Romande et du monde associatif en 1986, pour connaître désormais un essor à la fois touristique et d'utilité pour les agriculteurs et viticulteurs de la région.

    Ce regain d'intérêt, plus que légitime, propose d'ailleurs aujourd'hui les bisses du Haut-Valais, candidats au patrimoine mondial de l'Unesco et personnellement je vote POUR !

    Bisse du Trient - Col de la Forclaz (Suisse)Bisse du Trient - Col de la Forclaz (Suisse)Bisse du Trient - Col de la Forclaz (Suisse)


    Qui se cache derrière le bisse du Trient ? :

    Un homme, nommé Simon Crettenand. Fort d'un véritable savoir-faire, il entretient tous les jours de la saison, avec virtuosité et passion son bisse dont il est le gardien officiel. Et, je l'aurais appris grâce à cette balade... ce n'est pas ce qui semble...Si comme moi vous êtes curieux, prenez le temps de parcourir les liens suivants :

    Le chant du bisse

    Simon, le gardien du bisse


    Que voit-on sur le chemin du bisse ? :

    Sur tout son parcours, la randonnée est d'une grande douceur. Le sentier est plat, très peu accidenté (seuls quelques à-pics à surveiller) et laisse donc tout loisir d'admirer le paysage qui au loin fait défiler torrents et cascades. Le bisse quant à lui, tantôt de bois, tantôt niché dans les herbes, empruntant des passages souterrains ou se frayant un chemin à travers la roche, fait écho aux nombreux chants d'oiseaux qui accompagnent la balade.

    Les enfants n'ont de cesse que d'observer l'écoulement de l'eau qui lui aussi distrait par ses humeurs changeantes au fil du chemin et des régulations de "Simon". Un petit moulin à marteau vient encore rendre le passage un peu plus ludique.

     

    Bisse du Trient - Col de la Forclaz (Suisse)Bisse du Trient - Col de la Forclaz (Suisse)


    La sente traverse forêts de pins et de mélèzes qui tamisent les rayons du soleil avant de se découvrir sur le glacier et le torrent qui en résulte.

    La "Buvette du glacier du Trient" marque l'arrivée de la promenade. Ce serait toutefois dommage de ne pas poursuivre sur quelques 200 mètres à travers le chemin rocailleux qui mène au sentier du glacier. La roche offre un escalier idéal et le dénivelé n'est pas très important.

    On ne peut plus aujourd'hui vraiment se rendre au pied du glacier car, réchauffement climatique oblige, il a désespérément reculé (1 km en 30 ans avec une nette accélération depuis 2004).

    Bisse du Trient - Col de la Forclaz (Suisse)Bisse du Trient - Col de la Forclaz (Suisse)Bisse du Trient - Col de la Forclaz (Suisse)


    Au mois de juin
    , les rhododendrons en fleurs viennent parfaire la carte postale de ce glacier aux séracs et crevasses teintés de bleu d'où culminent la pointe d'Orny (3271 m) et la  pointe des Ecandies (2873 m).


    Dans les environs : en bas du col, à Martigny, n'hésitez pas à visiter le sympathique musée "Barryland", voir notre article dans rubrique "Visites ludiques".

     Galerie photos

     Galerie photos

    « La carte GIA"Le fabuleux village des Flottins" - Evian »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :